Lettres de la Vendée : un roman du consentement

Seul ouvrage connu d’Émilie Toulongeon, le roman Lettres de la Vendée, publié en 1801, raconte les amours contrariés de Louise la noble Vendéenne et de Maurice le gendarme républicain. L’autrice invente un itinéraire original qui conduit de la guerre à la paix et de la contrainte au consentement. Le personnage féminin prend en charge tout le récit, dans les lettres qu’elle envoie à une unique destinataire qui lui tient lieu de confidente. Œuvre de réconciliation au lendemain de la guerre de Vendée, mise en scène de la vie quotidienne pendant la Révolution, le roman propose aussi une réflexion originale sur les relations entre les femmes et les hommes. En sauvant Louise de la mort au début du roman, Maurice lui impose son désir. Il n’a pas trop de la première partie du roman pour gagner sa confiance, puis son affection. Le Commandant de sa compagnie de gendarmerie tente beaucoup plus brutalement d’abuser de Louise. Si cette scène met en évidence la différence de caractère entre les deux hommes, elle pose de façon plus aigüe la question du consentement, au cœur des Lettres de la Vendée. Comment surmonter la violence initiale ? Comment affirmer son choix ? Que faire de tout ce qui est trouble ? Dans les lettres qu’elle prête à son héroïne, Émilie Toulongeon développe un questionnement qui vaut autant pour l’amour que pour la politique. Si Louise parvient à aimer librement Maurice, la Vendée pourra consentir à la République.

Vous pouvez désormais lire les Lettres de la Vendée dans l’édition critique publiée par l’Université Paris Diderot. De septembre à décembre 2019, onze étudiant.e.s en troisième année de licence de lettres ont préparé cette édition sous ma direction : Pia Auger, Lola Bouchard, Justine Dienis, Samia El Harrati, Julie Gane, Matthieu George, Thomas Gerot, Marilou Gilles, Laurène Gilon Meixner, Ambre Guisnet et Manon Villanneau. Je les remercie vivement pour leur engagement et la qualité de leur travail de recherche1.

L’édition 2019 – la première depuis 1801 – comporte une préface rédigée par nos soins, le texte du roman et de nombreuses annotations. Ce livre numérique2 peut être téléchargé gratuitement sur le site du Centre Jacques-Seebacher de l’Université Paris Diderot : http://seebacher.lac.univ-paris-diderot.fr/bibliotheque/items/show/55.

À vos liseuses !

Pour citer cet article: Olivier Ritz, «Lettres de la Vendée : un roman du consentement», Littérature et Révolution, publié le 3 janvier 2020, https://litrev.hypotheses.org/2055.

  1. On peut lire une description détaillée de la manière dont est organisée cet atelier d’édition critique dans un autre article de ce carnet de recherche. []
  2. ISBN 9782744202049 ; DOI 10.25665/upd-bibnum-seebacher0006/2019. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.