Firmin ou le Jouet de la fortune, 2e édition !

Aucun ouvrage de Joseph Rosny n’avait été réédité depuis sa mort, en 1814. L’un de ses romans, Firmin ou le Jouet de la fortune, dont la première édition date de 1798, est aujourd’hui publié par l’université Paris Diderot, dans la collection des «Publications du centre Jacques-Seebacher» sous la forme d’un livre électronique (au format ePub). Les coquilles de l’édition originale ont été corrigées et l’orthographe a été modernisée. Des notes explicatives, une préface et une bibliographie accompagnent le texte.

Le livre peut être téléchargé ou consulté gratuitement sur le site du centre Jacques Seebacher:

Joseph Rosny, Firmin ou le Jouet de la fortune, « Publications du centre Seebacher », Université Paris Diderot, 2019 :  http://seebacher.lac.univ-paris-diderot.fr/bibliotheque/items/show/54.

On peut aussi le télécharger directement au format ePub en cliquant sur l’image ci-dessous.

Cliquer sur l’image pour télécharger directement le fichier ePub.

Cette édition de La Femme grenadier a été réalisée par des étudiantes de troisième année de la licence «lettres et sciences humaines» de l’université Paris Diderot, dans le cadre d’un atelier d’édition critique collaborative: Manon Armengaud, Carla Chevillard, Margaux Coratte, Élise Frénois, Elisa Helm, Carole Landa, Anastasia Lobbé, Marie Meyer-Vacherand et Lise Ripoche. Elles ont travaillé sous ma responsabilité entre septembre et décembre 2018. En plus d’avoir rédigé les notes, la préface et la bibliographie, elles ont créé la page Wikipédia consacrée à Joseph Rosny. Cécile Brémon, ingénieure d’études au centre Seebacher, a assuré le secrétariat éditorial (relecture, création du fichier ePub et mise en ligne).

Mais pourquoi lire Joseph Rosny? Et pourquoi lire ce roman-ci? Puisque la préface de notre édition a l’ambition de répondre à ces questions, en voici déjà les premières lignes:

Roman d’aventures? Sans doute, puisqu’on s’y bat, qu’on s’y évade et qu’on y fuit. Roman d’apprentissage? Assurément, puisque l’on suit Firmin depuis son plus jeune âge et qu’on le voit occuper différentes places dans la société. Roman d’amour? Évidemment. Roman satirique? Mais oui, quand il fait la peinture de la société parisienne sous le Directoire. Roman politique? Bien sûr, dans le contexte particulier de 1798, alors qu’il fallait officiellement haïr à la fois la Terreur et les royalistes. Roman historique? Pas au sens où on l’entend aujourd’hui, mais roman sur la Révolution française. Roman sur la littérature? Comme les plus grands romans. Roman autobiographique ? Dans une certaine mesure, oui…


Cette publication est la troisième préparée dans le cadre de l’atelier d’édition collaborative de l’université Paris Diderot. La première (2016-2017) était les Causes secrètes de la révolution du 9 au 10 thermidor de Joachim Vilate, la deuxième (2017-2018) La Femme grenadier, de Marie Armande Jeanne Gacon-Dufour.

De Joseph Rosny, on peut lire aussi L’Anecdote du jour ou Histoire de ma détention dans la prison de ***, ouvrage présenté ailleurs sur ce carnet de recherche et disponible, au format PDF, sur le site internet du centre Seebacher.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.