La Révolution dans l’Humanité, été 2009

Du 15 juillet au 3 septembre 2009, le journal l’Humanité publia chaque jour en dernière page le portrait d’un personnage de la Révolution. Trente-six portraits furent rassemblés ensuite dans un hors-série intitulé «1789-2009: Portraits de Révolution». Avec Stéphanie Loncle, j’ai étudié ces portraits pour un colloque organisé à Vizille en mars 2012. L’article que nous avons tiré de ce travail a été publié dans le volume La Révolution française et le monde d’aujourd’hui. Mythologies contemporaines, (sous la dir. de Martial Poirson, Classiques Garnier, 2014). Malheureusement, le choix de l’éditeur et la loi actuelle ne nous permettent pas de mettre en ligne cet article sur HAL. En revanche, je publie ici la liste des portraits publiés avec des liens vers le site de l’Humanité, où l’on peut les consulter gratuitement. Certaines signatures vous surprendront peut-être. Plusieurs portraits, qu’ils soient écrits par des journalistes ou par des personnalités invitées pour l’occasion, sont très réussis. Je recommande notamment le duel que se livrèrent les éditorialistes Claude Cabanes et Maurice Ulrich à propos de Marat et de Charlotte Corday (textes 5 et 6).

1, Louis XVI et le citoyen Capet, Maurice Ulrich

2, Marie-Antoinette, Madame Veto jusqu’au bout, Lina Sankari

3, Pourquoi suis-je robespierriste? Michel Vovelle

4, Danton, le verbe chevillé au peuple, Marc de Miramon

5, Pour Marat, l’Ami du peuple, Claude Cabanes

6, Le destin de Charlotte Corday, Maurice Ulrich

7, David ou le néoclassicisme jacobin, Franck Delorieux

8, Mirabeau, un homme politique des Lumières, Maurice Ulrich

9, Marie-Jean Herault de Séchelles, ou l’oubli, Frédérique Matonti

10, Louis-Antoine Saint-Just, la conscience de la Révolution, Caroline Constant

11, Lazare Hoche, général républicain, Nicolas Devers-Dreyfus

12, Sieyès, un abbé défenseur du tiers état, Frédéric Seaux

13, Sade, ou le plus athée des athées, Lydie Salvayre

14, La passion, selon Le Peletier de Saint-Fargeau, Patrick Apel-Muller

15, Camille Desmoulins, une plume trempée dans l’acide, Paule Masson

16, Fabre d’Églantine, blanc mouton, Pierre Dharréville

17, Camus, les archives et la continuité de l’État de droit, Bruno Delmas

18, Olympe de Gouges, sa place est au Panthéon!, Geneviève Fraisse

19, Toussaint Louverture, père de l’émancipation des esclaves, Philippe Peter

20, Victor Hugues, corsaire de la Révolution, Rosa Moussaoui

21, Louis Delgrès, colonel anti-esclavagiste, Fernand Nouvet

22, Sonthonax et Polvérel, révolutionnaires oubliés, Pascal Diard

23, Saint-George, un Noir pour sauver la République, Alain Guédé

24, Pascal Paoli, mythe et mystification, Ange Rovere

25, L’identité contradictoire de Napoléon Bonaparte, Antoine Casanova

26, Jacques Roux, le curé rouge, Bernard Duraud

27, Jacques-René Hébert, la voix des sans-culottes parisiens, Stéphane Sahuc

28, Fouquier-Tinville, la hache de la Terreur, Sébastien Crépel

29, Rouget de Lisle, vengeur casqué, Pierre Dharréville

30, Pierre-Louis Prieur, missionnaire de la République, Jean-Paul Piérot

31, Gracchus, pour l’éternité! Claude Mazauric

32, Antonelle, «le premier communiste provencal», Pierre Serna

33, Choderlos de Laclos, homme des Lumières, pas un révolutionnaire, Jérôme-Alexandre Nielsberg

34, Thomas Paine, un Américain à la Convention, Jacques Coubard

35, Brissot, «médiocre Méphistophélès de la Gironde», Stéphane Sahuc

36, Couthon est un vieux camarade, Bernard Chambaz

—, L’abbé Grégoire, l’ami des Noirs, Dany Stive

Remarques: L’ordre adopté ici est celui du hors-série. L’ordre de publication dans le journal n’était pas le même: voir la date de publication de chaque portrait en suivant le lien. Le texte publié en ligne diffère parfois légèrement du texte imprimé (dans le journal et dans le hors-série). Le portrait de l’abbé Grégoire, publié le 3 septembre 2009, n’a pas été publié dans le hors-série.

Image à la une: l’affiche de la fête de l’Humanité 2009, à l’occasion de laquelle fut publiée le hors-série.

 


Une réflexion sur « La Révolution dans l’Humanité, été 2009 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *