Le 18 Fructidor de Louis-Sébastien Mercier

Ce mois-ci paraît le seizième numéro de la revue Orages. Littérature et culture (1760-1830) dont le thème est «Haines politiques». J’y parle de Louis-Sébastien Mercier et plus particulièrement de son Nouveau Paris, publié en 1798. Ce vaste texte, bien connu des spécialistes de la période et qui mériterait de toucher un public plus large, m’intéresse depuis longtemps. Avec cet article, j’ai voulu m’interroger sur l’engagement politique de Mercier dans le contexte très particulier du coup d’État du 18 Fructidor an V (4 septembre 1797). Comment peut-on défendre la République quand les élections ont donné une majorité à ses ennemis ?

Pour en savoir plus, vous pouvez acheter la revue (24 €) en utilisant le bon de commande. La table des matières est en ligne. Vous pouvez également lire l’article Le Nouveau Paris sur Wikipédia.

Image à la une: François Queverdo, À la Haine des tyrans et des traîtres [estampe], [1797]. French Revolution Digital Archive, Stanford University Libraries et BNF: https://purl.stanford.edu/rh147xs4169.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *