Des monstres et des chaînons manquants

Compte rendu de lecture : Julia V. Douthwaite, Le Frankenstein français et la littérature de l’ère révolutionnaire, trad. de l’anglais par Pierre André et Alexane Bébin, Paris, Classiques Garnier, 2016.
ISBN : 978-2-8124-4604-7. 385 pages, 28 €.

La publication d’une version française du livre de Julia V. Douthwaite est un événement pour tous ceux qui s’intéressent à la littérature de la période révolutionnaire : c’est la première fois depuis le bicentenaire qu’une étude propose une vision d’ensemble de cette littérature. Le Frankenstein annoncé dans la première partie du titre n’est qu’un personnage parmi d’autres dans un vaste parcours. Le premier chapitre part des journées d’Octobre 1789, le second des lois sur les inventions de 1790-1791, le troisième de la fuite du roi à Varennes (juin 1791) et de son exécution (janvier 1793), le quatrième de la Terreur (1793-1794). Mais la chronologie des événements est prolongée, à l’intérieur de chaque chapitre, par des développements de l’histoire littéraire. Aux textes exactement contemporains des événements s’ajoutent ceux des années 1795-1803, qui appartiennent tout autant à « l’ère révolutionnaire ». Un « coda » invite ensuite à aller plus loin, en revisitant des textes célèbres à la lumière de la littérature révolutionnaire. Continuer la lecture de « Des monstres et des chaînons manquants »