Was passiert ? La Révolution (4. Pommerat)

Quatrième et dernier épisode d’une série sur les circulations franco-allemandes dans le théâtre de la Révolution. Après Schiller et Goethe au moment de la Révolution puis La Mort de Danton de Büchner et La Mission de Müller mise en scène par Langhoff, les adaptations allemandes de Ça ira (1) Fin de Louis de Joël Pommerat.


Ça ira (1) Fin de Louis a créé par Joël Pommerat et la Compagnie Louis Brouillard en septembre 2015 à Mons (sans la dernière partie) puis à Nanterre dans sa version complète le 4 novembre de la même année. Le spectacle continue à être joué et la deux-centième représentation doit avoir lieu dans quelques jours, le 10 février. Les acteurs sont les mêmes qu’à la création de la pièce. Le spectacle a évolué de façon très marginale, avec quelques répliques ajoutées ou enlevées. Le texte, écrit au plateau par Joël Pommerat, a été publié chez Actes Sud dès avril 2016. La scénographie est également très maîtrisée, comme toujours chez Joël Pommerat. Continuer la lecture de « Was passiert ? La Révolution (4. Pommerat) »

Was passiert ? La Révolution (3. Müller et Langhoff)

Troisième épisode d’une série sur les circulations franco-allemandes dans le théâtre de la Révolution. Après Schiller et Goethe au moment de la Révolution puis La Mort de Danton de Büchner, La Mission, souvenir d’une révolution, écrit par Heiner Müller et mis en scène par Matthias Langhoff en 1989 et en 2017.


Heiner Müller écrit Der Auftrag, Erinnerung an eine Revolution en 1979. La pièce est créée à la Volksbühne à Berlin en novembre 1980 et elle est publiée en 1981. La création française de La Mission, souvenir d’une révolution a lieu à Ivry, au Théâtre des Quartiers en avril 1982 dans une mise en scène de Philippe Adrien. La traduction française de Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger est publiée aux éditions de Minuit en 1982. Comme dans le cas du Citoyen général de Goethe et de La Mort de Danton de Büchner, une œuvre originale est créée en Allemagne à partir d’un matériau historique français. Mais la pièce de Müller est beaucoup moins inspirée par des textes français que par une tradition littéraire et une actualité politique spécifiquement allemandes. Continuer la lecture de « Was passiert ? La Révolution (3. Müller et Langhoff) »

Was passiert ? La Révolution (2. Büchner)

Deuxième épisode d’une série sur les circulations franco-allemandes dans le théâtre de la Révolution. Après Schiller et Goethe au moment de la Révolution, La Mort de Danton de Büchner (1835), ses sources et sa postérité.


Büchner écrit et publie Dantons Tod (La Mort de Danton) en 1835. La pièce est d’abord et avant tout un texte. Büchner n’a pas la possibilité de le faire jouer: impliqué dans des organisations révolutionnaires, il doit souvent fuir la police et ne peut pas imaginer qu’un théâtre programme son texte. Il meurt deux ans plus tard du typhus et ce n’est que bien plus tard que la pièce est jouée (à partir de 1902) et qu’elle devient un classique du théâtre allemand puis européen. J’y reviendrai, mais je voudrais d’abord m’intéresser à la manière dont Büchner a fait du théâtre (ou de la littérature) à partir des histoires et des journaux qu’il a consultés. Continuer la lecture de « Was passiert ? La Révolution (2. Büchner) »

Was passiert ? La Révolution (1. Schiller et Goethe)

Comment les imaginaires de la Révolution ont-ils circulé au théâtre entre la France et l’Allemagne? Des mots, des formules, des motifs ou des figures comme les métaphores sont passés d’un texte à l’autre, d’une langue à l’autre. Au théâtre, des images plus sensibles circulent également: sons et musiques de la Révolution, objets ou gestes caractéristiques, et bien sûr des images au sens propre, montrées sur scène ou projetées.

Étudier ces «imaginaires», c’est chercher non seulement ce qui a été inventé pour dire la Révolution – comme la «Terreur» qui est une invention politique et littéraire a posteriori – mais aussi s’intéresser aux manières dont le théâtre s’est approprié les imaginaires existants. On peut par exemple s’interroger sur ce que le théâtre a fait d’une chose aussi écrasante que la Bastille.

Le premier épisode de cette enquête concerne la période révolutionnaire elle-même, au temps de Goethe et de Schiller. Ce dernier a été fait citoyen français par l’Assemblée nationale le 26 août 1792. Continuer la lecture de « Was passiert ? La Révolution (1. Schiller et Goethe) »